Le neveu de Hegel, balade philosophique du 14 septembre 2019

ondatgmx71279fr19617

Le café philo est sorti des murs de la Maison Güth en ce 14 septembre, samedi ensoleillé ; nous étions 30 philosophes en -et sur- l’herbe du Huhnerberg, cette colline qui domine le village et donne à voir de beaux lointains, et nous écoutions Pierre Ravenel lire le troisième extrait du « neveu de Rameau ». Les deux premiers extraits de cet ouvrage écrit par Diderot avaient été lus, le premier à la Maison Güth, et le second au pied d’un beau chêne de la forêt de Hoste. Retour à la maison Güth pour un pique-nique dans le jardin, convivial et joyeux, sans trop s’y attarder cependant, car il restait de l’ouvrage sur le métier…

La quatrième lecture fut livrée dans le jardin, sous le noyer. Pierre Ravenel donna de la voix pour couvrir la clameur d’un fâcheux faucheur à moteur. Pour la cinquième et dernière lecture, nous nous posâmes au lieu-dit « le repos du promeneur ». Les promeneurs étaient philosophes et le lecteur, n’avait rien perdu de sa vigueur oratoire.

Au retour de la longue marche, Jean-Yves nous surprit on donnant une conférence captivante -et énergique- sur « le neveu de Rameau » dont cinq extraits avaient été lus au cours de la journée, mettant en lumière les idées développées par Hegel sur ce texte (d’où le titre « le neveu de Hegel », un peu saugrenu, donné à cette balade philosophique).  Le texte intégral de cette conférence est disponible en suivant ce lien.

Merci à Pierre et Jean-Yves, aux participant, ainsi qu’aux bénévoles sans qui cette belle journée n’aurait pas pu avoir lieu.